Zambie : bientôt une nouvelle centrale solaire de 300 MW

Le Kényan Xago Africa et l’entreprise zambienne Blue Chip Resources ont remporté le contrat pour la construction d’une centrale solaire dans le centre de la Zambie. L’infrastructure disposera d’une puissance de 300 MW. Elle marquera une nouvelle étape dans la transition énergétique du pays.

Dans le cadre de son programme de développement et de transition énergétiques, la Zambie avait annoncé vouloir se doter d’une centrale solaire. Le projet est désormais sur de bons rails. La société kényane Xago Africa vient en effet de remporter l’appel d’offres lancé pour la construction d’un parc solaire photovoltaïque de 300 MW, dans le centre du pays. Baptisé Xago Solar One JV, il constitue la première étape d’un projet de production énergétique de plus grande ampleur, qui vise à générer 1 GW d’électricité issue d’énergies renouvelables, et satisfaire ainsi la demande nationale en croissance constante ces dernières années.

L’installation sera conçue et aménagée en partenariat avec l’entreprise zambienne Blue Chip Resources. L’ensemble du projet bénéficiera également de l’assistance technique de Solarcentury East Africa, filiale de la compagnie britannique Solarcentury, spécialisée dans le domaine de l’énergie solaire. Montant de l’investissement : 500 millions de dollars, soit 444 millions d’euros. Un effort financier considérable, qui illustre l’importance de ce chantier pour la Zambie et ses quelque 17 millions d’habitants. Car le potentiel de la Zambie dans le domaine de l’énergie solaire est énorme. Comme Xago Africa, les investisseurs sont de plus en plus nombreux à venir sentir le terrain. Certains sont même déjà solidement implantés, comme le Français Neoen, qui a inauguré une centrale solaire à Bangweulu, dans le nord-est du pays, en mars 2018. D’une puissance de 54 MW, elle a été réalisée en partenariat avec Industrial Development Corporation, un fonds public d’investissement zambien.

Un mix énergétique repensé

De son côté, Xago Africa n’est pas un nouveau venu sur le marché des énergies renouvelables en Afrique. Une expérience qui a pesé lourd dans la décision du gouvernement zambien de lui confier les rênes de son projet de centrale solaire. Récemment racheté par le groupe GL Africa Energy, détenu par le magnat kényan Humphrey Kariuki, Xago Africa est présent dans plusieurs pays du continent. Au Kenya, où elle a été fondée, la société va construire une centrale solaire de 40 MW, équipée de batteries de stockage, à Kogelo, dans l’ouest du pays. Coût de ce chantier soutenu par le programme Power Africa (lancé par le président Obama) : 70 millions de dollars, soit 62 millions d’euros. Xago Africa a également décroché le contrat pour la centrale hydroélectrique de Magwagwa, sur le fleuve Sondu (puissance : 115 MW).

Au Mozambique, la société fait partie du consortium en charge du projet d’une centrale à gaz de 250 MW, dans le bassin gazier de Ruvuma. La Zambie ne lui était d’ailleurs pas non plus inconnue, puisque l’entreprise kényane y exploite déjà une centrale thermique d’une puissance de 105 MW, dans la région minière de Ndola. Pour autant, ce projet de centrale solaire de 300 MW est le plus ambitieux chantier auquel s’est jusqu’à présent attaqué Xago Africa. C’est peut-être aussi le plus important, y compris pour son commanditaire. Dominé par l’hydroélectricité, le mix électrique de la Zambie est en effet menacé par les sécheresses répétées de ces dernières années. En 2018, il a ainsi souffert d’un déficit accumulé de 400 MW ! Une situation intenable, alors que la consommation d’électricité ne cesse d’augmenter.

 

https://afrique.latribune.fr/entreprises/la-tribune-afrique-de-l-energie-by-enedis/2019-04-30/zambie-bientot-une-nouvelle-centrale-solaire-de-300-mw-815745.html

 

257total visits,2visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *