Transport aérien : des vols directs et sans limitation de fréquences entre Lomé et Kigali

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Les ministres rwandais et togolais en charge du Transport aérien viennent de signer à Kigali un accord de facilitation du transport aérien, en marge des travaux d’un symposium régional de l’Organisation de l’aviation civile internationale sur la gestion de la sécurité. L’accord permettra aux compagnies RwandAir et Asky Airlines d’assurer des vols directs et sans limitation de fréquences entre Lomé et Kigali.

Le Rwanda continue la consolidation de ses relations dans le secteur des transports aériens. Ce mardi 22 mai, en marge des travaux du symposium régional de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) sur la gestion de la sécurité pour l’Afrique centrale et de l’Ouest à Kigali, le Rwanda et le Togo se sont mis d’accord pour consolider leurs relations dans le secteur du transport aérien.

Le ministre rwandais en charge du Transport aérien, Jean de Dieu Uwihanganye, a signé avec son homologue togolais, Ninsao Gnofam, un accord portant sur la facilitation du trafic aérien entre les deux pays. Avec cet accord, RwandAir, avec une dizaine d’avions, dont des gros porteurs Airbus A330, et ses ambitions régionales et internationales d’une part, et Asky Airlines, une compagnie privée basée à Lomé, desservant une vingtaine de capitales en Afrique de l’Ouest et du centre et ayant Ethiopians Airlines comme un des actionnaires de référence d’autre part, pourront assurer des vols directs et sans limitation de fréquences entre la capitale togolaise, Lomé et la capitale rwandaise, Kigali.

Les deux compagnies vont désormais desservir les plateformes de ces villes avec de «très bonnes conditions mutuellement et librement consenties», précisent les termes de l’accord. «Notre but est de rendre réelle la libéralisation des services aériens sur le Continent et cet accord renforcera ceux déjà existants qui visent à favoriser le commerce intra-africain. Le Rwanda est pionnier sur ce point et nous voulons, en faire partie», a déclaré le ministre togolais, Ninsao Gnofam lors de la cérémonie de signature.

Opérationnalisation du marché unique du transport aérien africain

Selon les sources gouvernementales au Togo, la signature de cet accord avec le Rwanda s’inscrit dans le cadre de l’opérationnalisation du Marché unique du transport aérien africain (MUTAA), lancé par les chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de l’UA en décembre 2017 à Addis-Abeba en Éthiopie.

«Cette signature constitue une manifestation de l’action du chef de l’État Faure Essozimna Gnassingbé, désigné champion du Marché unique du Transport aérien africain (MUTAA) pour la réussite de sa mission en vue de permettre au continent africain de tirer tous les dividendes de son espace aérien et rapprocher davantage les destinations africaines les unes des autres», indique une source officielle à Lomé. Celle-ci précise que cet accord intervient en prélude aux travaux de la 4e réunion du groupe de travail ministériel sur l’opérationnalisation du MUTAA qui devront s’ouvrir dans la capitale togolaise entre le 25 et le 28 mai.

Il faut par ailleurs signaler que le Togo n’est pas le seul pays à avoir signé ce mardi un accord de ce genre avec le Rwanda. Les autorités rwandaises avaient en effet déjà signé un premier accord avec le Ghana le lundi 21 mai, avant de signer un second accord avec l’Angola permettant à RwandAir et TAAG Angola Airlines de bénéficier des droits de trafic réciproques entre Kigali et Luanda. Les deux compagnies pourraient grâce à cet accord, également prétendre au partage des codes.

Cet accord permettra au Rwanda d’avoir des relations commerciales directes avec l’Angola et la connexion à nos marchés européens, asiatiques et américains en éliminant les intermédiaires» a indiqué le ministre angolais des Transports Augusto da Silva Tomás.

«Nous voyons cet accord comme une ouverture pour notre pays enclavé, lequel ouvrira plus d’opportunités d’investissement, au moment où nous augmentons nos vols sur le Continent», a renchéri le ministre rwandais des Infrastructures, Claver Gatete.

 

https://afrique.latribune.fr/entreprises/services/transport-logistique/2018-05-25/transport-aerien-des-vols-directs-et-sans-limitation-de-frequences-entre-lome-et-kigali-779586.html

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

287total visits,1visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *