» L’Afrique de mes rêves  » : jeunes Africains, à vos plumes !

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

La Banque africaine de développement lance un concours d’écriture pour que les jeunes africains fassent entendre leur voix et stimulent l’avenir de l’industrialisation de l’Afrique.

À quoi ressemble l’Afrique de vos rêves ? Comment la quatrième révolution industrielle va-t-elle façonner les économies, les emplois et la vie de demain ?

La Banque africaine de développement incite les jeunes Africains à réfléchir à ces questions, à les coucher sur le papier et à participer au concours d’écriture « l’Afrique de mes rêves », qu’elle a lancé le jeudi 22 février 2018.

Le concours entend mettre en lumière l’engagement de la Banque en faveur de la jeunesse d’Afrique et à faire entendre sa voix et son point de vue sur le développement du continent.

Les quatre gagnants du concours seront récompensés et mis à l’honneur lors des prochaines Assemblées annuelles de la Banque qui se dérouleront en mai 2018 à Busan, en Corée.
Le concours est ouvert aux jeunes professionnels des médias ainsi qu’au grand public, à la condition d’être âgé de 20 à 29 ans et d’être ressortissant de l’un des 54 pays africains.

Les candidats relevant de la catégorie « jeunes professionnels des médias » doivent proposer un article inédit. Les autres candidats doivent proposer une création littéraire de leur composition également inédite. Les textes soumis doivent être en en anglais ou en français (les deux langues officielles de la Banque), ne doivent pas excéder 1 000 mots, et doivent être en lien avec le thème du concours : « Accélérer l’industrialisation de l’Afrique ». Date limite d’inscription : le 26 mars 2018 à 23h59 temps universel.

La Banque africaine de développement sait l’énergie, la créativité et les idées novatrices que beaucoup de nos jeunes d’Afrique portent en eux. Aussi veut-elle les inciter à réfléchir sur le rôle qui est le leur dans le développement de leurs pays respectifs et du continent en général. En effet, la population de jeunes devrait doubler d’ici à 2050,  et ainsi passer de 480 millions à 840 millions, faisant de l’Afrique le plus jeune continent du monde.

Cependant, les jeunes africains s’avèrent aujourd’hui durement frappés par le chômage. C’est pourquoi, la Banque africaine de développement a placé la jeunesse en pole position de ses priorités, sous l’égide notamment de sa stratégie « Des emplois pour les jeunes ».

Accélérer le développement de l’Afrique via l’industrialisation est une autre de ses priorités stratégiques, dites High 5. La courbe ascendante et la diversification des investissements en Afrique, ainsi que les facteurs structurels qui contribuent à sa croissance économique durable  (comme la démographie, l’expansion des marchés intérieurs, l’urbanisation et les évolutions technologiques) sont autant de moteurs qui peuvent accélérer l’industrialisation de l’Afrique.

Mettre à profit le potentiel d’innovation et de créativité des jeunes peut être crucial dans l’industrialisation de l’Afrique.

Plus d’informations sur le concours d’écriture « l’Afrique de mes rêves », dont les critères, règles et règlement ici : http://bit.ly/2EJUt9Z

 

Bouazi KOUADIO

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

1168total visits,7visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *