le Kenya, pays à la croissance la plus rapide

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Le rapport 2018 du cabinet singapourien Wealth-X sur la richesse dans le monde jette une lumière insoupçonnée sur les ultra-riches d’Afrique. Leur nombre est passé en 2017 à 2 490 individus, soit une hausse de 8,7% pour une fortune globale de 305 milliards de dollars, 5,7% de plus que l’année précédente. Cependant le Kenya, 4ème mondial, est le pays à la croissance la plus rapide de la population ultra-fortunée.

 

Quatrième mondial derrière le Bangladesh, la Chine et le Vietnam, devançant Hong Kong, l’Irlande, Israël ou les Etats-Unis, le Kenya est le quatrième pays au monde et premier en Afrique dont la population des ultra-riches affiche la croissance la plus rapide. C’est ce que révèle l’étude 2018 du cabinet singapourien Wealth-X récemment publiée.

11,7% d’ultra-riches en plus en 5 ans

Entre 2012 et 2017 en effet, la population des Ultra high-net-worth (la population à valeur net ultra-élevée- UNHW) a augmenté de 11,7% dans ce pays d’Afrique de l’Est, tandis qu’elle a augmenté de 8,6% en Israël et de 8,1% aux Etats-Unis.

Les individus qui détiennent une richesse de valeur nette ultra élevée représentent le segment de richesse qui se situe au-delà des individus très fortunés et des individus fortunés. Ils détiennent une richesse en valeur nette d’au moins 30 millions de dollars américains en dollars constants de 2018. Une tendance à la hausse de ce type d’individus s’observe à travers le monde avec une hausse de 12,9% à 255 810 individus en 2017, pour une fortune globale en hausse de 16,3% à 31 503 milliards de dollars.

2 490 UHNW Africains en 2017, en hausse de 8,7%

En Afrique, le nombre d’individus détenant une fortune à valeur nette ultra élevée a grimpé de 8,7% à 2 490 individus, avec une fortune globale de 305 milliards de dollars, en hausse de 5,7% en 2017. Les experts de Wealth-X expliquent cet accroissement par l’amélioration du contexte économique dans certains pays du Continent:

«La conjoncture économique s’est légèrement améliorée, favorisée par la reprise des marchés mondiaux des produits de base et une croissance plus soutenue de la consommation dans des pays tels que le Nigéria, l’Éthiopie et l’Afrique du Sud, l’économie la plus industrialisée de la région. Les marchés boursiers nationaux ont affiché une bonne performance, mais cette baisse a été partiellement compensée par la dépréciation de la monnaie par rapport au dollar américain et par un contexte déstabilisant caractérisé par la faiblesse des institutions, les problèmes de gestion des politiques en cours, l’endettement élevé et la baisse de l’aide étrangère».

Après ces performances, Wealth-X s’attend à «une légère modération de la croissance» de la population UHNW à travers le monde au cours des cinq prochaines années. Le cabinet s’attend en effet à compter 360 390 individus dotés de fortunes à valeur nette ultra-élevée dans le monde en 2022 pour une ultra-fortune de 44,3 trillions de dollars.

Naturellement, les experts prévoient des tendances différentes d’une région à l’autre. L’Afrique étant devenue le berceau mondial de la croissance et le foyer des investissements et innovations, en plus de son potentiel démographique, il ne serait pas étonnant que la population des ultra-riches continue de croître de manière considérable sur le Continent. D’ailleurs, le classement du Kenya comme le pays à la population ultra-riche la plus croissante peut avoir un effet stimulant ailleurs sur le Continent. D’autant plus que le Kenya surprend, car aucun milliardaire kényan ne figure dans le classement Forbes des 23 Africains les plus riches.

 

 

https://afrique.latribune.fr/finances/2018-10-05/utra-riches-en-afrique-le-kenya-pays-a-la-croissance-la-plus-rapide-792950.html

 

 

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

384total visits,5visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *