Côte d’Ivoire : une usine de transformation de noix de cajou flambant neuve à Abidjan

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

 

Le ministre ivoirien de l’industrie, Jean Claude Brou a procédé, le 20 février dernier, à la visite des  installations à Abidjan d’une unité de transformation de noix de cajou. L’ouverture officielle est prévue pour le mois de mars prochain.

Cette  usine, bâtie avec « des équipements de dernières générations » par un opérateur économique ivoirien est la plus importante de l’Afrique de l’Ouest. Elle va offrir plus de 2 000 emplois. Pour le ministre, cet ouvrage est une « réponse concrète »  à la préoccupation du gouvernement relative à la transformation locale de la noix de cajou.

« Dans la politique agro-industrielle de la Côte d’Ivoire, une priorité est accordée à la transformation de l’anacarde, depuis 5 ans un programme spécial est mis en place », a déclaré le ministre Brou au terme de la visite en compagnie du maître d’ouvrage Kouao Niamouté.

L’usine est située en zone portuaire à Abidjan et est construite sur une superficie de 18 000 m2.  Pour faciliter son approvisionnement un centre d’entreposage de 2 hectares d’une capacité de plus de 100 tonnes a été bâti à Toumbokro.

Cet entrepôt en plus du stockage permet le calibrage des noix de cajou avant leur transfert sur Abidjan. Coût total de l’investissement 34 milliards de F CFA. L’entreprise permettra de transformer  plus de 60 milles tonnes  dans ses débuts pour atteindre les 100 milles les mois à venir. Elle prendra part à la campagne 2018.

En tête de la production mondiale avec environs 700 milles tonnes annuelles, la Côte d’ivoire ne transforme que 55 milles tonnes de sa production, à peine 6%.

 

AHMED SILUE

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

511total visits,2visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *