Côte d’Ivoire : 4e pays au monde avec la croissance la plus rapide.

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Les progrès économiques de la terre d’éburnie en chiffre,  ne cessent de faire couler de l’ancre. Récemment, c’est la plus haute institution financière mondiale, qui a révélé la position privilégiée de la Côte d’Ivoire, au classement des pays à croissance les plus étonnantes.

La Côte d’Ivoire est classée deuxième pays avec le  taux de croissance le plus élevé  en Afrique subsaharienne. Mieux le pays de Boigny est quatrième sur le plan mondial, selon un rapport de la Banque mondiale sur la situation économique du pays, publié  jeudi dernier.

Le rapport indique que  ce classement est dû à  l’accélération de la croissance ivoirienne, depuis la fin de la crise postélectorale. Le pays est passé de  4% en 2011 à 7,6% de croissance en 2017 avec un pic à 10,7% en 2012 et à 9,2% en 2015.

Ce résultat est le fruit du rebond du secteur agricole et d’une bonne gestion des chocs causés par « les incertitudes politiques dues aux revendications financières de certains militaires et d’une partie de la Fonction publique, et la baisse brutale du prix du cacao », rapporte le document.

Cependant, si elle félicite les autorités ivoiriennes pour leurs résultats économiques satisfaisants, l’institution souligne un accroissement du déficit budgétaire du pays.

 La Banque mondiale préconise donc un ajustement budgétaire de l’ordre de 1,5% du PIB, sur deux ans. Elle conseille également une amélioration de la mobilisation du financement domestique et une meilleure maîtrise des dépenses, d’ici à 2020.

Enfin, pour rattraper son retard technologique et développer une croissance plus inclusive, l’institution recommande une plus grande extraversion de l’économie et une meilleure implication des acteurs du secteur privé.

Pour 2018 et 2019, l’institution de Bretton Woods prévoit un taux de croissance de l’ordre de 7%, pour le pays.

 

 AHMED SILUE

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

206total visits,2visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *