Burkina Faso : 220 milliards pour une usine de textile à Ouagadougou. 

Facebook 5 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Ayka Textile, Le groupe textile turc, a annoncé le 2 février dernier, la construction à Ouagadougou, d’une usine intégrée de transformation de coton.

L’infrastructure sera livrée dans les 6 prochains mois. Bâtir cette usine coûtera en tout  220 milliards FCFA.

C’est une centrale à charbon d’une capacité installée de 35 MW qui assurera son approvisionnement en énergie. Quant aux matières premières, elles proviendront de SOFITEX (Société de Fibre et de Textile du Burkina) à hauteur de 20 000 tonnes de fibres.  

Le projet devrait générer d’ici à trois ans, environ 62 000 emplois dont 12 000 directs et 50 000 indirects.  

« Nous avons déjà utilisé le coton burkinabè. C’est l’une des raisons pour laquelle nous sommes venus à la source pour implémenter cette usine de transformation parce que la qualité du coton du Burkina Faso est recherchée par nos clients en Europe et partout ailleurs.», explique Yusuf Aydeniz, président de Ayka Textile.

Malgré l’organisation de la filière et la disponibilité des matières premières, l’industrie de la transformation industrielle du coton, reste sous-développée au Burkina. Cette nouvelle firme viendra donner un coup de pousse à toute la chaine autour de la culture de l’or blanc.

Selon les estimations de la BAD, le pays transforme moins de 1% de sa production annuelle et ne compte qu’une seule usine industrielle de filature en activité convertissant 7 000 tonnes de fibres en fil.   

 

AHMED SILUE

Facebook 5 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

309total visits,2visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *