Gabon: 200 milliards de FCFA pour redonner vie au chemin de fer

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Le ministre d’Etat gabonais en charge des Travaux publics, Jean Pierre Oyiba, a conclu à Libreville un accord avec la Société d’exploitation du Transgabonais (SETRAG) dans le but de mobiliser une enveloppe de 200 milliards de FCFA pour réhabiliter le chemin de fer national.

Un accord a été signé entre M. Oyiba, la ministre des Transports, Estelle Ondo et le directeur général de la SETRAG, Patrick Claes.

Cette convention prévoit un programme d’investissement pour améliorer le niveau de services de la voie ferrée.

L’Etat gabonais s’est engagé à supporter 61 milliards de FCFA. Le reste du financement sera apporté par la SETRAG. L’engagement de l’Etat porte sur la réhabilitation des infrastructures de base.

Les travaux débuteront début mars et s’achèveront en 2021 pour le volet infrastructures, et en 2023 pour le reste.

Inauguré au début des années 90, le chemin de fer gabonais (650 km) semble vétuste. Il connaît beaucoup de déraillement à l’origine d’un ralentissement du trafic. Or il sert à transporter les minerais de manganèse entre la ville de Moanda et le port d’Owendo dans la périphérie de Libreville. En 2017, la SETRAG a transporté 4 millions de tonnes de manganèse.

Le bois exploité le long de la voie ferrée est aussi acheminé vers le port d’Owendo via ce chemin de fer.

AHMED SILUE

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

488total visits,2visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *