24,5 milliards pour assainir le Cameroun

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Le Cameroun sera certainement plus beau à voir les jours à venir. Une des sociétés qui s’occupe de lui offrir chaque jour une apparence plus belle, bénéficiera d’un équipement composé de plus de 200 camions et engins qui lui faciliteront sa tâche quotidienne. 


Trois grandes banques du Cameroun, la Société Générale du Cameroun, la Bicec et Ecobank,  se mobilisent pour propulser Hysacam (Hygiène et salubrité du Cameroun). Cette société de collecte et de traitement d’ordure pourra ainsi renforcer sa flotte puis être plus efficace. Entièrement détenue par des investisseurs camerounais, l’entreprise vient de faire un pas de géant. Son PDG Michel N’gapanou a signer, le 19 octobre dernier, avec les banques sus cité, une convention de prêt syndiqué, portant sur 24,5 milliards de FCFA soit 37, 35 millions d’euros. La banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (Bicec- groupe BPCE) octroie 11,5 milliards de Francs CFA. La Société générale du Cameroun (SGC) met à disposition de Hysacam 7 milliards de Francs CFA. Ecobank Cameroun apporte 7,6milliards de Franc CFA.

Ce prêt  a  pour objectif de renforcer la capacité du géant collecteur en matériels de collecte et de traitement d’ordures. Le projet consiste à acquérir 211 camions dont onze déjà livrés et 17 engins lourds.  La livraison entière se fera entre décembre 2017 et mars 2018. Une bouffée d’oxygène après la fermeture de ses filiales au Tchad, au Niger, au Liberia et au Benin à cause de l’insolvabilité de ses clients que sont les municipalités.

Hysacam c’est plus de 4000 employés, 5000 tonnes d’ordures collectés chaque jour dans 17 villes du Cameroun et un chiffre d’affaire de plus de 25 milliards de Francs CFA seulement au pays des lions indomptables. L’entreprise est aussi propriétaires de deux centres de captages et de traitement de biogaz à Douala et Yaoundé.

AHMED SILUE

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

1100total visits,2visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *