Nigeria : 40 milliards $ pour achever son projet d’interconnectivité ferroviaire.

 Le Nigeria doit mobiliser entre 36 et 40 milliards $ pour achever son projet d’interconnectivité ferroviaire. C’est ce qu’a annoncé, la semaine dernière, Rotimi Amaechi, ministre nigérian des Transports.

D’après le responsable, ce montant est nécessaire pour permettre au gouvernement fédéral d’assurer la liaison entre les capitales de tous les Etats du pays. Cependant, le responsable indique que le pays n’a pas les ressources nécessaires pour réaliser le programme, ce qui a entraîné son retard.

Vendredi dernier, le gouvernement annonçait que l’Etat investirait 20 milliards $ dans les infrastructures, sur les dix prochaines années. Cette annonce s’inscrivait dans une stratégie mise en place depuis l’arrivée au pouvoir en 2015 du président Muhammadu Buhari, visant à accorder une place prépondérante au secteur des infrastructures dans ses investissements.

Alors que le pays a montré ses difficultés à mobiliser les ressources nécessaires pour ses investissements, le gouvernement a multiplié, ces dernières années, des projets de construction ferroviaire. En 2018, le gouvernement annonçait son intention de mobiliser environ 15 milliards $, pour relier Port-Harcourt et Maiduguri par les rails.

Avec un budget proposé par le gouvernement à 8 830 milliards de nairas, l’année 2019 devrait également enregistrer de nouveaux projets d’infrastructures. De nouvelles émissions d’obligations devraient être réalisées pour financer ce plan de dépenses, en plus de l’obtention de nouveaux prêts concessionnels.

 

https://www.agenceecofin.com/transports/0104-65063-le-nigeria-doit-mobiliser-entre-36-et-40-milliards-pour-achever-son-projet-dinterconnectivite-ferroviaire-gouvernement

284total visits,1visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *