Salimata Bamba : le classique chic

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Le talent de la toute jeune fondatrice de la marque Salma B. fait l’unanimité sur les podiums abidjanais. Celle qui s’est fait connaître en habillant les participantes du cru 2013 des Miss Côte d’Ivoire a, depuis, su dérouler son fil dans l’univers complexe de la haute couture. Elle nous reçoit entre deux essayages dans son atelier du Vallon.


Elle a ce talent inouï de faire de rien un tout, ou de tout une robe simple. En mêlant les matières, en jouant des transparences, des échancrures, de décolletés aussi naturels que vertigineux, elle sublime la silhouette féminine. Car rien, ou pas grand-chose, ne fait peur à Salimata : elle est capable de créer une robe avec des plumes, du pagne et des franges en conservant un classicisme impeccable. Confiez-lui de la soie, elle l’ajourera de dentelles et vous ne le remarquerez que tardivement tant l’équilibre de sa création sera une évidence. Ce don du chic ne doit pourtant rien au hasard mais bien à la rencontre d’un talent naturel et d’un travail acharné.

 

Première de la classe

Certes la fille de Waninou, dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, est née à Abidjan, mais on pourrait dire qu’elle est plutôt née dans la couture avec famille digne d’une lignée de tailleurs. Excusez du peu, son grand-père paternel a été le premier à apporter une machine à coudre dans le Mao, et sa grand-mère et sa mère étaient couturières également. Petite, elle joue dans l’atelier abidjanais maternel, elle dessine sans arrêt, et dès 14 ans, les tailleurs réalisent ses œuvres. Salimata se sent prête très tôt à abandonner l’école pour vivre sa passion, mais ses parents la convainquent de passer son bac afin de s’ouvrir l’horizon des possibles.

Une fois son bac A en poche, elle intègre l’UCAO (l’Université catholique de l’Afrique de l’Ouest) pour suivre un cursus de communication mais l’expérience fait long feu car le stylisme lui manque. Elle décide de partir au Ghana pour apprendre l’anglais et suivre une formation de stylisme-modélisme d’un an sous la direction de la styliste Joyce Ababio, réputée pour son exigence du détail et sa maîtrise des finitions. Salimata enchaîne avec Esmod Tunis pour trois années spécialisées dans le prêt-à-porter où elle rafle chaque année les premiers prix. À Tunis, c’est surtout l’occasion pour elle de découvrir la mode internationale – l’école accueille des élèves de nombreuses nationalités – et les processus industriels : le prêt-à-porter ne s’improvise pas, il faut maîtriser les techniques autant que l’encadrement.

 

Salma B.

De retour au pays, elle effectue un premier stage chez Wrangler à Yopougon, mais à la fermeture de l’usine, elle décide de monter son propre atelier. Salimata commence très fort, avec la Miss Côte d’Ivoire 2012, Hélène-Valérie Djouka, qu’elle habille pendant tout son mandat. Son talent est vite remarqué par la célèbre marque de pagne Uniwax qui lui confie des échantillons pour présenter ses créations. Là encore, son style plaît à tel point qu’on lui confie les tenues de la Miss 2013 Aissata Dia. Au même moment, elle se distingue lors du concours panafricain Vlisco et enchaîne les podiums : N’zaza mode, Moreno’s fashion, Dakar Fashion Week…

Reconnue pour ses finitions précises et exigeantes, un esprit contemporain mais classique, il y a toujours un « petit quelque chose » chic qui casse les codes. Ouverte sur toutes les matières, elle préfère la pureté de la ligne plutôt que des rajouts. Ici une échancrure d’épaule, là un dos à l’ouverture vertigineuse, elle convainc sans forcer et vient tout récemment de signer la couverture du célèbre magazine d’Uniwax avec l’une de ses créations.

 

Salimata Bamba est aujourd’hui au tournant de sa carrière. Sa notoriété est acquise dans le sur-mesure, mais l’envie de créer une ligne de prêt-à-porter la démange. Elle a aussi en projet l’ouverture d’une boutique, idéalement dans le quartier de son atelier des Deux Plateaux. Quoi qu’il en soit, on a pas fini d’entendre parler de la marque Salma B.

 

Afrique 21

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

259total visits,3visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *