Patricia Ouli, tout pour le pagne tissé

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Le classique, le tradi-moderne et le cérémonial sont autant d’options de tenues vestimentaires dans lesquelles excelle la styliste Ouli Pat, son nom de marque. Elle opte aujourd’hui pour la mise en valeur du pagne tissé wê, de l’ouest de la Côte d’Ivoire.


Sa biographie est déjà riche de participations aux grands rendez-vous du stylisme africain : quatre participations au Yéhé (plateforme de mode réservée aux jeunes créateurs) depuis 2006, défilé de mode organisé par Altesse Création au Gabon, Salon international des tissus d’Afrique à Cotonou, défilé Afrik Fashion à Abidjan, SIMOA (Salon international de la mode africaine) à Ouagadougou.

 

Une tradition familiale

Celle qui caresse un rêve depuis toute petite, celui d’être une grande styliste, tient son amour pour la couture de sa grand-mère couturière. « Après l’école, je ramassais les morceaux de tissus pour essayer de monter quelque chose. J’ai fini par prendre la machine de mémé et pérenniser son œuvre en décidant donc de me lancer dans la mode », dit-elle. Au décès de son aïeule, elle récupère la machine à coudre et se lance dans l’aventure.

C’est après la classe de troisième que Patricia Gethème Gnonsia Ouli s’engage véritablement dans la création. En 1998, elle intègre Horizon Couture à Yopougon où elle suit deux ans de formation en stylisme et coupe. Elle fera ensuite ses premières armes chez les plus grands, en l’occurrence Michèle Yakice et Gilles Touré, afin d’acquérir la technicité pour pouvoir s’installer à son propre compte, ce qu’elle fera en 2004.

 

Un style personnel

Elle débute dans les robes de mariage et les tenues de cérémonie. Rapidement, l’équilibre de ses créations, entre effet « wow » et élégance intemporelle, attire les clientes dans son atelier de la rue du canal, à Koumassi-Remblais. Sous sa griffe « Ouli Pat Création », elle a fini par convaincre son entourage et sa clientèle de son talent. Par ailleurs, elle a habillée  les candidates de Stars Tonnerre, émission de téléréalité diffusée sur la télévision ivoirienne sur le thème du mannequinat.

Aujourd’hui, Ouli Pat est inspiré par la valorisation du pagne tissé dan-wê, dont elle a fait une collection et créé un festival du même nom. C’était initialement une façon de montrer que

« malgré la crise qui a fait des ravages dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, il y a la vie et la richesse dans le secteur culturel ». Mais la styliste s’est prise au jeu, et ses créations et ses accessoires, sacs, agendas, bracelets, chaussures sont à présent déclinés avec ce matériau dont elle est un peu devenue la spécialiste.

 

Le Festival Yorodehe

Yorodehe signifie Nouveau soleil en langue wê, dans l’ouest du pays, et le festival créé par Ouli Pat vise à valoriser le pagne tissé. L’édition 2016, la quatrième, se tiendra en juin à Abidjan ; en juin dernier, la précédente édition avait déjà marqué les esprits, avec notamment la participation de créateurs du Burkina, du Togo, du Cameroun et de la RDC, et parmi les Ivoiriens des stylistes tels Zhe l’Africain, Patrice N’Driano, Christy Tadjo, Habib Cissé ou encore Souleymane Ouattara ont présenté leurs collections. Ouli Pat en a elle profité pour présenter Signature, sa nouvelle collection mêlant habilement des matières modernes telles que le jean ou le cuir et des pagnes tissés de l’ouest et du centre, tout en couleur et modernité.

 

Contact
Abidjan Remblais
Rue du canal
+225 21 36 63 39
www.oulipat.com

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

893total visits,4visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *