Nanawax, la passion du pagne

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Les Afropolitaines tendances ne jurent que par ses créations en pagne. Son talent et son esprit d’entreprise sont à Paris autant qu’à Montréal, mais cela n’empêche pas Maureen  Ayité, la créatrice béninoise de la marque Nanawax, de garder la tête froide et de conserver le cap d’une stratégie originale basée sur les réseaux sociaux et les ventes privées.


 De façon un peu mièvre, c’est suite à un chagrin d’amour que tout a commencé en 2008. Alors étudiante à Paris, Maureen cherche à se changer les idées et ouvre une page Facebook « j’aime le pagne de chez moi » qui lui permet d’échanger des goûts et des couleurs avec d’autres internautes, mais de façon anonyme. À l’époque, en effet, elle cadre ses photos sans son visage, mettant en valeur le vêtement et créant ainsi sans le vouloir une image dans laquelle toutes les internautes ou presque peuvent se reconnaître. C’est d’ailleurs un succès formidable qui dure depuis plusieurs années, sans aucun but commercial. Il faut dire que son expertise n’est pas due au hasard.  Sa grand-mère est revendeuse de pagne, et adolescente, elle récupère des chutes de pagnes pour créer des pochettes et autres boucles d’oreilles, pour assortir son uniforme d’écolière. Ce n’est que quatre ans plus tard qu’elle créée sa marque en s’appuyant sur les réseaux sociaux. Tout a commencé par Facebook, mais rapidement Instagram lui permet également d’avoir plus d’impact. Et, aujourd’hui, c’est par Snapchat qu’elle est en contact avec des célébrités du monde entier qui portent ses produits.

La réussite des ventes privées

Ce qui pourrait constituer un véritable cas pratique de stratégie commerciale décalée pour les écoles de commerce n’est en fait, comme souvent, que le fait du hasard. C’est à l’occasion de quelques commandes sur Paris que Maureen décide de profiter de son déplacement pour proposer d’autres produits à des amies. AÀ l’époque, elle parle de vente privée, car c’est le terme à la mode, et rapidement cela devient un moyen de distribution au succès exceptionnel. Sa dernière vente privée a réuni plus de 700  personnes en quatre heures, elle a dû en refuser plus de 200. Son système de présentation original par stands thématiques ou par tailles est très au point, mais, là encore, c’est fait de façon empirique. Lors de  l’une de ses premières ventes, la salle réservée est décommandée au dernier moment, et elle est accueillie en urgence à l’ambassade du Bénin à Paris, qui ne peut lui proposer que des salles adjacentes : d’un mal en sort un bien, car elle scinde ses collections en plusieurs parties, flèche les salles, permettant à la personne qui cherche du 36 de ne pas croiser celle venue seulement pour des accessoires. Moins de cohue, plus de temps pour trouver l’objet convoité, les clients repartent conquis.

La couverture internationale

Celle qui va bientôt ouvrir une boutique à Dakar – on parle de début février – a déjà une expérience de la distribution physique avec une boutique de 1 500  m2 dans le centre de Cotonou et une autre dans le quartier d’Angré 7e tranche à Abidjan. Elle vient en plus de prendre un corner dans la galerie Design Street de Brazzaville. Du coup, elle réserve à présent ses ventes privées aux pays où elle n’est pas encore implantée : le Cameroun, l’Angola, la Mauritanie ou encore le Nigeria. Cela lui permet de tester les marchés locaux où les goûts sont partout différents.

Le secret de son succès réside sans aucun doute dans le tempérament de Maureen  Ayité : c’est une battante, et à l’écouter on peut imaginer que sa franchise ne lui a pas fait que des amis.

D’ailleurs, comment envisage-t-elle son avenir dans 10dix ans ? La réponse est immédiate : un réseau de boutiques Nanawax dans tous les pays d’Afrique et un site de e-commerce qui fasse honneur à l’Afrique pour les pays où elle n’est pas physiquement présente, les continents américain et européen. Passionnée, Maureen l’est plus que tout.   Et au vu de sa réussite, on peut dire que pour elle passion rime avec ambition.

 

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

465total visits,1visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *