Airness, une marque qui vaut plus de 100 millions d’euros de chiffre d’affaire

Facebook 10 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

La griffe vestimentaire ‘’Airness’’, (symbole de panthère) est l’une des marques qui ont conquis le monde sportif européen et africain. L’histoire de Malamine Koné, le créateur de ‘’Airness’’, est captivante. Voulant devenir, soit policier, boxeur professionnel ou inspecteur, il verra ses rêves se briser des suites d’un accident de circulation qui lui a fallu 12 opérations au genou en 1995. En 1999, c’est-à-dire 4 ans après son accident, Koné nourrit un autre rêve. En 2014, on l’annonce avec un chiffre d’affaire de plus de 100 millions d’euros. A ce jour, Koné à plus de 10 dix sociétés à qui il octroie des licences. Elles mettent leurs compétences au service de sa marque Airness en fabriquant des produits qu’elles distribuent dans leurs réseaux de distribution.  Que s’est-il passé dans la vie de Malamine. Afrique 21 vous invite à la découverte du concepteur de ‘’Airness’’ et de ‘’ Malamine Koné Events’’.


‘’En 1995, j’ai eu un accident de voiture qui m’a valu 12 opérations au genou… Il a fallu que je rebondisse. Alors j’ai décidé de me lancer dans la création d’une marque de sport’’, ce témoignage est de Malamine Koné. Traduisant l’acte à la parole, il créa‘’ Airness’’, sa marque d’équipementier sportif française, fondée en 1999, à Saint-Denis, En France.

 

Malamine Koné et le sport en France

D’origine malienne, c’est à l’âge de 10 ans que débarque Malamine Koné en France. Il y fera toute son enfance, ces études scolaires et universitaires qui se solderont par un Deug en Droit. Les circonstances de la vie permettront à Koné de croire en une vie de boxeur professionnel. Ces qualités de boxeur, avaient amené ces admirateurs à le surnommer « la Panthère ». Certains voyaient en lui, un véritable espoir  pour défendre les couleurs françaises aux Jeux olympiques.

L’expansion d’Airness

La stratégie de Malamine Koné pour propulser sa marque était simple mais très efficace. Les athlètes des équipes qui avaient  un contrat avec lui, devait faire les interviews et autres parutions médiatiques avec les vêtements griffés du sponsor officiel Airness. La marque s’est alors engouffrée dans la brèche, et a vite accru sa réputation par la publicité gratuite de joueurs de football comme son ancien copain de classe Steve Marlet.

La marque s’est diversifiée du textile vers l’équipement sportif, devenant même fournisseur officiel d’équipes du championnat de France de footballs tels que Nantes, Auxerre, Lille ou Valenciennes.  L’une des raisons qui ont permis à Airness de décoller malgré l’audience des marques comme Dia, Come 8, Bullrot ou Royal Wear qui existaient déjà est que  Koné avait scène l’impact des légendes de football dans la durée du temps.  Le fait qu’un fan ou un admirateur se souvienne d’un actes ou but était déterminant pour Koné qui avait actionné une communication gratuite qui permettre à ces athlètes de faire des interviews en étant habillée et équipe d’Airness.

 

Les dates importantes pour Malamine Koné

Le 4 mars 2005, la marque devient l’équipementier de l’équipe nationale de football du Mali. De 2004 à 2005, la marque ‘’Airness’’ équipe le Stade rennais, qui devenais la première équipe de la Ligue 1 à signer un contrat avec Koné. Au début de la saison 20062007, Airness est l’équipementier des clubs de football, de Nantes, de Lille, de Rennes, de Genk, de Boavista et de Fulham, ainsi que des équipes nationales africaines du Mali, du Cap Vert, de la République démocratique du Congo, du Burkina Faso, du Congo-Brazzaville, du Bénin, du Kenya, du Gabon et de la Guinée.

Chez Havre Athletic Club en L1, Airness devient équipementier pour la saison 2008-2009 ainsi que pour le Toulouse Football Club anciennement chez Lotto. Le Football Club de Nantes quitte Airness pour cette même saison pour Kappa, ainsi que le Lille Olympique Sporting Club pour Canterbury of New Zealand.

Airness est le nouvel équipementier de l’équipe de l’AJ Auxerre à partir de la saison 20072008 en sachant en outre que la marque équipe personnellement Guy Roux, ce qui avait témoigné une véritable sa volonté de Koné d’élargir sa clientèle. La marque a été très active dans le domaine du basket-ball ou les équipes de basket-ball de Levallois SC et du SLUC Nancy ont été  équipée par Airness de même que l’équipe de rugby du CS Bourgoin-Jallieu.

Apres le football, le Basket et le Ruggby, place au tennis. En effet, en 2007, Airness devient le sponsor du joueur de tennis russe, Nikolay Davydenko et de la joueuse russe Nadia Petrova. Le 12 décembre 2011, Airness ouvre sa boutique en ligne.

Sport 2000, le premier magasin à vendre les vêtements griffés d’Airness

‘’Sport 2000’’ est le premier magasin qui a fini par vendre les vêtements de griffe ‘’Airness’’. Mais, cela n’a pas été facile. Suivront le témoignage de Koné : «  je suis allé voir dix fois de suite… le gérant. A un moment donné, il en a eu marre, il m’a demandé de laisser mes vêtements au magasin en dépôt-vente. Je lui ai dit que j’allais faire mieux que ça. Je les lui ai offerts en lui laissant juste mes coordonnées. Il m’a rappelé le soir même pour me dire qu’il avait besoin de 50 pièces. Il avait tout vendu », explique-t-il.

Le logo ‘’La panthère et l’appellation Airness.

On se rend compte que le basketteur américain Michael Jordan a eu un effet très positif dans la motivation de Koné quant à la conception de sa marque. Selon Koné ‘’Airness’’ est le surnom du célèbre basketteur Michael Jordan. Cela signifie : ‘Toujours plus haut toujours plus fort’.  Airness signifie également ‘No limit’, Aller au-delà de ses limites. Quant à la panthère, c’était le  surnom de Koné sur le ring avant son accident.

Les ambassadeurs Airness

Steve Marlet (footballeur professionnel) qui a évolué à Auxerre, VFL Wolfsburg, est un ami d’enfance de Koné et un ambassadeur de la marque Airness. Le passage de cet ami dans ces club respectifs a permis aux  uns et autre de découvrir Airness ‘’ la Panthère’’. Pour Koné, le choix de ces ambassadeurs  était caractérisé par une grande volonté de réussir. Ce n’est pas hasard que Djibril Cissé ou encore Didier Drogba le fut. L’heure de puissance et de vivacité n’est plus à prouver.  L’une des satisfactions de Koné. A été d’avoir sponsorisé des équipes comme Rennes ou Nantes. Il en rend témoignage en ces mots : « Avoir une équipe de première division, il y a deux-trois ans, me paraissait impossible. Maintenant, je me retrouve dans la tribune présidentielle, assis à côté des grands patrons de club. Et on m’invite même pour les grandes rencontres européennes », indique –t-il.

Christian GUEHI

 

 

Facebook 10 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

371total visits,4visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *