Matière première / La BAD envisage une reprise de la croissance en 2017 et 2018

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

La Banque africaine de développement (BAD) a des prévisions de croissance claire pour 2017 et 2018. A21 vous donne plus d’informations sur ce rapport annuel intitulé « Perspectives économiques en Afrique », élaboré et présenté conjointement avec le Centre de développement de l’organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).


Selon ledit rapport, l’Afrique devrait bénéficier au cours de ces deux années 2017 et 2018, « du redressement des cours des matières premières, entamé en fin d’année 2016, mais également de la hausse de la demande privée, y compris sur les marchés intérieurs, d’une gestion saine des politiques macroéconomiques, désormais ancrée dans de nombreux pays, d’un environnement des affaires favorables qui tend à s’améliorer, et d’une structure économique diversifiée, en faveur en particulier des services et de l’industrie légère ».
Aux gouvernants africains, la BAD il a été recommandée d’intensifier leur soutien à la création d’emplois en prenant des mesures plus ambitieuses et mieux ciblées », tout en rappelant que 54 % de la population de 46 pays africains sont toujours piégés dans une situation de pauvreté multidimensionnelle, et ce, malgré une décennie de progrès.
« Avec une population active qui devrait augmenter de 910 millions entre 2010 et 2050 », dans cette perspective, elle a préconisé, la création d’emplois plus nombreux et de meilleure qualité reste un défi majeur pour les responsables africains de l’action publique.
Christian GUEHI

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

697total visits,2visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *