Masha Akre, reine du maquillage sur rendez-vous à Abidjan

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

La faculté de droit et les rêves d’une brillante carrière de juriste n’ont pas eu raison de la passion de Masha Akre pour le maquillage. Cette Ivoirienne a fini par se lancer dans le domaine de la beauté et de la cosmétique. À 28 ans, l’entrepreneure se définit comme une « businesswoman » et considère que la passion compte avant tout. Il faut d’abord aimer ce qu’on veut faire et travailler ensuite, explique-t-elle. « Adolescente, je lisais beaucoup de magazine mode beauté et j’ai tout de suite été attirée par ce milieu. Je me documentais beaucoup sur la question », explique-t-elle.

Il y a six ans lorsqu’elle lance Glamourissime, un bar à maquillage dans la capitale ivoirienne, elle reçoit les encouragements d’une clientèle qui apprécie son initiative. « J’étais tellement sollicitée que je n’arrivais plus à jongler entre mon boulot et ma passion. Je ne m’y attendais pas forcément et j’ai dû faire un choix », se rappelle-t-elle. Pourtant quand elle se lançait elle n’avait aucune référence semblable à la vision qu’elle avait du maquillage. « Ç’a été pour moi un défi personnel et ça l’est toujours d’ailleurs de faire en sorte que ce métier soit valorisé et reconnu », confie-t-elle.

Make-up artist

« J’ai toujours voulu avoir mon propre business à part mon boulot, je me suis dit que j’allais créer mon concept de maquilleuse professionnelle sur rendez-vous ». Masha Akre mise sur ses acquis et se fixe un objectif à atteindre. Innover et offrir de meilleurs services à ses clients. L’entrepreneure crée alors en 2016 Afrodict, une plateforme censée « révolutionner le milieu de la beauté en Côte d’Ivoire ». Cette plateforme de réservation de prestations de beauté en ligne (maquillage, coiffure, onglerie, soins…) regroupe les meilleurs professionnels dans leur domaine d’activités aux meilleurs tarifs. Afrodict permet à des clientes de faire des réservations.

Après son lancement, la plateforme reçoit ensuite un soutien de taille. Afrodict remporte l’édition 2016 du concours Most Innovation Sunustartup (MISS) et intègre French Tech Abidjan, un incubateur ivoirien. La qualité des prestations dont bénéficient les clientes les pousse souvent à recommander la plateforme à d’autres. À ce jour, Afrodict compte plus de 100 professionnels de beauté. Plus de 1500 clientes utilisent également la plateforme. Presque un an après le début de ses activités, la startup est en réussite. « Les clients ont des professionnels à proximité pour un service rapide. Les beauty-artist peuvent se déplacer et vous servir jusqu’à 21 heures. La cliente peut noter le professionnel de beauté après sa prestation. Nous faisons des promotions régulièrement », justifie Masha Akre.

Consultante

Fin 2017, Afrodict manque de peu de remporter le concours Land of African Business & African Rethink Awards dans la catégorie « meilleure start-up féminine ». La startup ivoirienne termine deuxième mais suscite admiration. Il faut rappeler qu’Afrodict a déjà été finaliste du concours Y’ellow Start-up de MTN et du « Prix BJKD » en Côte d’Ivoire. Désormais, Masha Akre envisage améliorer sa plateforme pour la rendre plus ergonomique.

Elle prévoit lancer une nouvelle version qui va faciliter les réservations pour la clientèle. Une application mobile d’Afrodict devrait également être conçue. Avec son statut d’entrepreneure, cette make-up artist est également devenue une consultante pour des marques de cosmétiques. Masha Akre offre ses services à des marques comme Niwel ou Guerlain. Elle a également piloté des projets pour d’autres marques.

Afrotribune

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

942total visits,1visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *