Maroc : Marrakech Bientôt la capitale de l’art contemporain africain

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Durant le mois de février, Marrakech connaîtra une grande affluence. Pour cause, la grande ville marocaine accueillera l’édition africaine inaugurale de la foire d’art contemporain africain 1-54.

Les 24 et 25 février, Marrakech accueillera la première édition du salon 1-54 sur le continent africain. Ce sont 60 artistes internationaux et 17 galeries venus d’ici et du monde entier qui y participeront. 1-54 est axé sur l’art contemporain de l’Afrique et de sa diaspora. Il s’est ténu les cinq précédentes années à Londres et à New York (3 années).

Marrakech saisira l’occasion pour ouvrir son tout nouveau musée d’art contemporain africain Al Maaden (MACAAL) au public international.

MACAAL a été lancé en 2016, lors de la COP22. C’est le premier de ce genre en Afrique du Nord. Un musée d’art contemporain indépendant à but non lucratif, qui vise à rassembler et à exposer des artistes établis et émergents de tout le continent.

Ce musée est financé par Othman et son père Alami Lazraq, l’un des hommes les plus riches d’Afrique. Les deux dirigent ensemble la société de développement immobilier Groupe Alliances, le plus grand constructeur d’hôtels au Maroc.

Dès son ouverture, le musée présentera un spectacle photographique du groupe « Africa is No Island » (du 24 février au 24 août 2018). Un travail de 40 photographes destiné à mettre en valeur la diversité culturelle du continent et de sa diaspora.

L’exposition comprendra des œuvres de l’artiste congolais Sammy Baloji, du photographe italien Nicola Lo Calzo et de la photographe marocaine Leila Alaoui, décédée l’année dernière au Burkina Faso à la suite d’une attaque terroriste.

Ahmed SILUE

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

647total visits,4visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *