Lucy Gichuhi, premier sénateur d’origine africaine en Australie

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

C’est un grand exploit qu’a réalisé Lucy Gichuhi en s’attachant l’étiquette du premier sénateur d’origine africaine en Australie. On peut le dire, la Kenyane Lucy Gichuhi devient du coup le fer de lance d’une diaspora africaine résolument en marche en Australie. Afrique 21, à travers ce portrait, vous invite à découvrir Lucy, cette femme battante africaine aujourd’hui récompensée pour ses efforts.


Lucy Gichuhi est une politicienne australienne d’origine africaine qui vient d’être sénateur pour l’Australie-Méridionale. Elle a été élue aux élections de 2016 pour la première nation de la famille à la suite d’un dépouillement spécial, le 13 avril 2017, ordonné par la Haute Cour d’Australie, en tant que Cour des différends.

Une enfance difficile

Lucy Gichuhi a grandi dans le village de Hiriga à Nyeri au Kenya où elle a connu une enfance bien difficile. Gichuhi, fille de Justus Weru Munyiri, est la première-née d’une famille modeste de dix enfants. Sa vie universitaire a été marquée par la comptabilité à l’université de Nairobi où elle recevra plusieurs formations dans ce domaine. Elle finira par mettre ces compétences à profit auprès de diverses entreprises de vérification avant de se rendre en Australie du Sud en 1999 avec son mari William et ses trois enfants.

Sa vie en Australie

Deux ans plus tard, après son immigration, elle obtient la nationalité australienne. Sans complexe malgré son âge, elle complète son CV en retournant sur les bancs de la faculté pour entamer des études de droit, et elle sortira diplôme en poche de l’université de l’Australie du Sud en 2015. Ce nouveau diplôme joint à ses formations précédentes lui permet de devenir avocate en Australie. Durant la période de l’après-diplôme, elle exerce une activité bénévole en tant qu’avocate du service juridique des femmes. C’est avec un cœur rempli de joie, telle une reconnaissance envers l’Australie, qu’elle accepte de travailler chez Ernst and Young et au ministère du vérificateur général du Sud australien dans le cadre de développement des programmes pour les migrants et les étudiants étrangers. Il faut dire aussi qu’elle était bien placée pour connaître les difficultés d’un migrant puisqu’elle est elle-même une immigrée.

Lucy, caractère exemplaire !

Le chapitre « Sénat » dans la vie professionnelle et même privée de Lucy n’a pas été facile. Ce titre (sénatrice) est l’aboutissement d’un long combat, car en portant sa candidature au Sénat australien, la Kenyane s’est retrouvée au cœur d’une polémique autour d’une prétendue double nationalité. Des critiques l’accusaient de n’avoir pas officiellement renoncé à sa citoyenneté kenyane en obtenant la nationalité australienne, faisant valoir qu’un sénateur en Australie ne pouvait jouir de la double nationalité.

Ce sujet était devenu un feuilleton pour la presse australien qui voulait savoir la vérité et informer l’opinion australienne. Ce chapitre fut déterminant pour Lucy. Finalement, le Haut-commissaire du Kenya en Australie fut sollicité par la presse. À vrai dire, la Constitution du Kenya qui était en vigueur à l’époque signifiait que toute personne qui avait volontairement demandé la citoyenneté à l’étranger perdait sa citoyenneté kenyane. Depuis 2010, le Kenya a permis la double citoyenneté. Cependant, les personnes qui ont perdu leur citoyenneté en vertu de l’ancienne loi sont tenues de postuler si elles souhaitent la récupérer. La Haute Cour a donc rejeté la contestation du Parti travailliste australien à son admissibilité, étant donné que Lucy n’avait jamais émis une demande de double nationalité au Kenya. D’ailleurs, vu les exigences de cette candidature, Lucy laissera entendre qu’elle est une citoyenne australienne à part entière et admissible à servir l’Australie. Elle sera entendue.

Le vote

Bob Day avait été le premier candidat au ticket Family First Party aux élections du 2 juillet 2016 et Gichuhi la deuxième. Le parti avait reçu 24 817 votes au-dessus de la ligne de votes, Day a reçu 5 495 votes sous la ligne, et Gichuhi a obtenu 152 voix. Après la disqualification de Day, la commission électorale australienne a effectué un décompte spécial qui l’exclut du compte, attribuant les votes du parti à Gichuhi.

Sénat australien

Lucy est ainsi le premier député africain noir du Parlement fédéral de l’Australie. Elle a été chaleureusement accueillie par ses collègues lors de sa prise de fonction au mois de mai 2017. Sur sa page Facebook, elle a signifié qu’elle était « honorée et humiliée d’être assermentée aujourd’hui comme la toute première personne d’origine africaine noire au Parlement australien ». Le 25 avril 2017, Family First a annoncé qu’elle fusionnait avec le Parti conservateur australien fondé par Cory Bernardi.

Gichuhi a déclaré aux dirigeants des deux partis qu’elle n’avait pas l’intention de se joindre aux conservateurs et qu’elle serait une personne indépendante.

Christian GUEHI

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

565total visits,3visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *