Patrimoine de l’Unesco / Conakry désormais nommée Capitale mondiale du livre

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

La capitale de la République de Guinée, Conakry, a été nommée Capitale mondiale du livre pour l’année 2017 par un Comité international d’experts au Siège de l’UNESCO à Paris. Ce flambeau sera porté durant toute l’année 2017 par Conakry. A l’occasion de la journée mondiale du livre et du droit de l’auteur, le mérite de la capitale guinéenne a été reconnu pour son impact sur l’alphabétisation. A 21 vous invite à reconnaître le mérite de la Guinée à travers ces actions pour l’alphabétisation.


Si le comité de sélection et d’attribution de l’UNESCO, à déclarer Conakry comme ‘’Capitale mondiale du Livre  2017’’, c’est bien grâce à la ‘’qualité et à la diversité du programme guinéen’’ et en particulier pour l’attention qu’il accorde à l’implication des communautés dans cette politique. A cela s’ajoute son budget maîtrisé et ses objectifs de développement qui mettent l’accent sur les jeunes et l’alphabétisation. Ainsi, Conakry portera ce  flambeau jusqu’au 23 avril 2018 pour passer le relais à Athènes (Grèce) qui a été nommée Capitale mondiale du livre pour l’année 2018.

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a approuvé et salué la décision du Comité de désigner Conakry, Capitale mondiale du livre pour l’année 2017. «Les livres, l’apprentissage et la lecture sont essentiels à la vie. Le fort investissement de la République de Guinée dans la promotion des livres et de l’alphabétisation témoigne d’une vision claire de la culture et de l’éducation en tant que moteurs du développement, et l’UNESCO est déterminée à soutenir ces efforts», a-t-elle justifiée

La question de l’alphabétisation en Afrique est d’actualité. Les nouvelles données sur l’alphabétisme de l’Institut de statistique de l’UNESCO (ISU) indiquent que 758 millions d’adultes âgés de 15 ans et plus ne savent toujours pas lire ou écrire une phrase simple. Toutefois, en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud et de l’Ouest, le taux d’alphabétisme des jeunes n’atteint toujours que 71 % et 84 %. Le taux des jeunes femmes d’Afrique subsaharienne reste désespérément bas à 65 %.

Selon les estimations de l’ISU, le taux d’alphabétisme des hommes et des femmes de cette tranche d’âge (de 25 à 64 ans) ne s’élevait qu’à 16 % au Niger et à moins de 30 % en Afghanistan, en Guinée, au Mali et au Soudan du Sud. La population analphabète compte 114 millions de personnes âgées de 15 à 24 ans, 509 millions de personnes âgées de 25 à 64 ans, et 135 millions de personnes âgées de 65 ans et plus. La question de lutte contre l’alphabétisation joue effectivement un grand rôle dans l’attribution de Capitale d u Livre.

Chaque année, l’UNESCO et les trois organisations professionnelles internationales de l’industrie du livre que sont l’Union internationale des éditeurs (IPA), la Fédération internationale des libraires (IBF) et la Fédération internationale des associations et institutions des bibliothécaires (IFLA) désignent la Capitale mondiale du livre pour une période d’un an.  L’année commence le 23 avril à l’occasion de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur. Les principaux acteurs du livre se rassembleront afin de promouvoir et célébrer les livres et la lecture durant les 12 mois suivants.

A ce jour, Conakry est la dix-septième ville à être désignée Capitale mondiale du livre après Madrid (2001), Alexandrie (2002), New Delhi (2003), Anvers (2004), Montréal (2005), Turin (2006), Bogota (2007), Amsterdam (2008), Beyrouth (2009), Ljubljana (2010), Buenos Aires (2011), Erevan (2012), Bangkok (2013), Port Harcourt (2014), Incheon (2015) et Wroclaw (2016).

La célébration de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur est une journée particulière pour l’Afrique en ce sens qu’elle a pour but de promouvoir la littérature africaine. Cette journée est meublée par de nombreux ateliers, activités, club de lecture, spectacles musicaux, tables rondes en présence d’auteurs littéraire. En mémoire à William Shakespeare et Miguel de Cervantès, chaque année le 23 avril, cette journée est célébrée.

William Shakespeare

William Shakespeare, baptisé le 26 avril 1564 à Stratford-upon-Avon et mort le 3 mai (23 avril) 1616 dans la même ville, est considéré comme l’un des plus grands poètes, dramaturges et écrivains de la culture anglaise1. Il est réputé pour sa maîtrise des formes poétiques et littéraires, ainsi que sa capacité à représenter les aspects de la nature humaine.

Figure éminente de la culture occidentale, Shakespeare continue d’influencer les artistes d’aujourd’hui. Il est traduit dans un grand nombre de langues et, selon l’Index Translationum, avec un total de 4 281 traductions, il vient au troisième rang des auteurs les plus traduits en langue étrangère après Agatha Christie et Jules Verne2. Ses pièces sont régulièrement jouées partout dans le monde. Shakespeare est l’un des rares dramaturges à avoir pratiqué aussi bien la comédie que la tragédie.

Miguel de Cervantes Saavedra (29 septembre 1547 à Alcalá de Henares23 avril 1616 à Madrid) est un romancier, poète et dramaturge espagnol. Il est célèbre pour son roman L’Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche, publié en 1605 et reconnu comme le premier roman moderne. Cervantes mène d’abord une vie aventureuse de soldat et participe à la bataille de Lépante en 1571, où il perd l’usage de la main gauche. Cette main paralysée lui vaut le surnom de « Manchot de Lépante ».

Le 26 septembre 1575, à son retour vers l’Espagne, il est capturé par les barbaresques avec son frère, Rodrigo, et, malgré quatre tentatives d’évasion, il reste captif à Alger. En 1580, il est racheté en même temps que d’autres prisonniers espagnols et regagne son pays.Il se lance dans l’écriture par le roman pastoral La Galatea en 1585. En 1605, il publie la première partie de ce qui reste comme son chef-d’œuvre : L’ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche dont la deuxième partie ne paraît qu’en 1615. Sa parodie grandiose des romans de chevalerie et la création des personnages mythiques de Don Quichotte, Sancho Panza et Dulcinée, ont fait de Cervantes la plus grande figure de la littérature espagnole.

Chaque année, la ville nommée Capitale mondiale du livre s’engage à promouvoir les livres et la lecture et à mettre en œuvre un programme d’activités pour une période d’un an à partir de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur, célébrée le 23 avril.

Christian GUEHI

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

811total visits,4visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *