L’Angola est connecté au Brésil par fibre optique

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

L’Angola s’est connecté au brésil par le système de câble sous-marin de fibre optique South Atlantic Cable System (SACS). Ce sont 6 300 kilomètres d’infrastructure de fibre optique, tirés depuis le 26 décembre 2017 à partir de la ville de Luanda en Angola, qui ont été acheminés par le navire français Le René Descartes. Ils ont accosté au Brésil, au port de Pecém, dans la ville de Fortaleza le 4 février 2018. Le système se compose de quatre paires de fibres de 100 Gbps chacun ; soit une capacité de transmission de données globale de 40 Tbps.

Le « SACS » a été enterré à une profondeur de 1,5 mètre en eau peu profonde et à 7 000 mètres de profondeur en haute mer afin d’éviter d’éventuels dommages causés par le passage des navires. La mise en service officielle du système est prévue pour le troisième trimestre 2018. António Nunes, le président d’Angola Cables, avait expliqué que le système, plateforme unique d’interconnexion Sud-Sud à l’échelle mondiale, permettra «d’améliorer la qualité des communications entre l’Afrique et les Amériques, en créant une toute nouvelle voie dans l’hémisphère sud, offrant des offres de produits de pointe et répondant aux besoins croissants d’aujourd’hui et de demain».

Le « SACS » a été construit par la société NEC Corporation. Le câble d’une valeur de 160 millions de dollars US, a été financé par la Japan Bank for International Coopération (JBIC) et Sumitomo Mitsui Banking Corporation (SMBC), avec le support de la Nippon Export and Investment Insurance (NEXI) via la Banco de Desenvolvimento de Angola (BDA). 

AHMED SILUE

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

514total visits,2visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *