L’Algérie rejoint le royaume chérifien dans l’espace

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

L’amitié entre l’Algérie et le Maroc se poursuit dans les airs. Si sur terre une frontière les sépare, à des milliers de Km dans la stratosphère, main dans la main leurs satellites pourront errer. 

Le pays des fennecs vient de mettre en orbite son tout premier satellite. Baptisé Alsomsat-1, il a été lancé à 17h41 heure algérienne, par l’Agence spatiale algérienne (ASAL), en partenariat avec la Chine. Le bébé Algérien est dédié aux télécommunications, la télédiffusion et l’internet.

La fusé qui le transportait a mis « 26 minutes, selon les données du centre de poursuite et de contrôle des satellites de Xi’an, pour rentrer en orbite. Par ailleurs les Opérations de séparation du satellite Alcomsat-1 du véhicule de lancement et son Transfert Géostationnaire (GTO) se sont déroulées avec succès ». L’apogée de cette orbite de Transfert est de 4.1991km, son périgée est de 200km et son inclinaison est de 26.4º. Cinq manœuvres d’Alcomsat-1 seront nécessaires dans les 06 prochains jours, pour atteindre son orbite géostationnaire 36.000 km et sa position orbitale 24.8 Ouest », a expliqué l’ASAL.

L’exploitation et le contrôle du satellite seront effectués par les ingénieurs de l’ASAL, depuis les centres d’exploitation des systèmes de télécommunications de Boughezoul (Médéa) et de Bouchaoui (Alger).

Ces opérations auront lieu dès la séparation du satellite du lanceur jusqu’à sa position orbitale géostationnaire. Ces derniers procéderont à l’activation, à la surveillance et au contrôle des différents sous-systèmes du satellite et de ses appendices (antennes, panneaux solaires, réflecteurs etc.).

 

Ahmed SILUE

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

490total visits,1visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *