Kenya : des ballons pour fournir l’accès à Internet dès l’année prochaine.

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

L’opérateur Telkom Kenya se servira dès 2019 d’un réseau de ballons gonflés à l’hélium, conçu par la filiale « X » de Google, pour offrir une couverture internet aux régions les plus isolées du pays. Lancé en 2011, le projet consiste à faire léviter des ballons munis d’une antenne au-dessus des zones à couvrir, afin de transmettre du réseau. Chaque ballon est en mesure de fournir une zone de 3200 kilomètres carrés, et pourrait apporter de la connexion à plus de la moitié de la population mondiale n’ayant toujours pas accès à Internet.

À la longue, l’objectif du projet Loon est de lancer et d’entretenir une flotte de ballons visant à fournir une couverture Internet aux utilisateurs au sol. La société X a ainsi conçu des lanceurs automatiques capables de projeter de manière sûre et régulière un nouveau ballon toutes les 30 minutes. Depuis le début du projet, les vols d’essai ont parcouru plus de 25 millions de kilomètres à ce jour. Le record est détenu par un ballon qui a tenu pendant 190 jours dans la stratosphère.

Ils évoluent à environ 20 km au-dessus de la surface de la Terre, dans la stratosphère, bien au-dessus des phénomènes météorologiques, de la faune et des avions. Pour amener les ballons là où elles le souhaitent, les équipes du Projet Loon utilisent des prévisions modélisées des vents et des algorithmes de prise de décisions pour faire monter ou descendre chaque ballon dans la couche de vent soufflant dans le bon sens. En se déplaçant avec le vent, les ballons peuvent offrir une couverture aux endroits nécessaires.

 

AHMED SILUE

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

353total visits,3visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *