Virage numérique au Bénin / Éric Mêtinhoué (PDG de Btech) en fait son cheval de bataille

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

« J’ai commencé seul, avec juste un ordinateur portatif et une page Facebook pour faire la promotion de mes produits, que je livrais moi-même à la demande. Aujourd’hui, j’en vends 3 000 par an. » Telles sont les paroles d’Éric Mêtinhoué, PDG de Btech, une entreprise qui vient de lancer la première marque de tablette béninoise : Kova. À seulement deux ans d’existence, son entreprise a un chiffre d’affaires d’environ 100 millions de F CFA (152 500 euros). Afrique 21 vous invite à faire intrusion dans l’univers du patron de Kova.


Éric Mêtinhoué est le patron de Btech SARL, une entreprise qui produit depuis 2015 les tablettes béninoises de marque Kova. Passionné par la technologie et l’entrepreneuriat, Mêtinhoué est titulaire d’un MBA en stratégie marketing, avec à son actif plusieurs entreprises dans d’autres domaines d’activités, tels que l’agroalimentaire et le conseil aux entreprises. Ces expériences lui ont permis de tirer les leçons de ses erreurs et de grandir professionnellement.

Aujourd’hui, PME, Btech emploie plus de 15 collaborateurs et a réalisé, en 2016, pour sa première pleine année d’exercice, un chiffre d’affaires d’environ 100 millions de F CFA (152 500 euros). Avec une équipe d’une moyenne d’âge de 26 ans, Éric ambitionne de permettre aux pays africains de vivre et de travailler dans de meilleures conditions grâce à l’utilisation de la technologie.

La marque Kova

Les tablettes numériques Kova sont conçues au Bénin et produites en Chine. Ces tablettes, déclinées en quatre versions (primaires, collège, université et business), sont commercialisées à partir de 50 000 F CFA (76 euros) l’unité à Cotonou et à Porto-Novo dans plusieurs points de vente, mais aussi sur deux sites d’e-commerce. La particularité de Kova est la faculté de recevoir des cartes Sim. Aussi, les tablettes Kova permettent à son propriétaire de travailler en étant loin de son point de travail. Pour Éric, cette solution permet à quiconque possédant une Kova de se connecter à Internet et de pouvoir travailler via Internet et les applications qui y sont installées. Ce qui représente un gain de temps non négligeable qui pourra être utilisé autrement.

L’ingéniosité payante d’Éric

Les résultats du sondage effectué par Éric avant de lancer son produit ont été un véritable succès. Il l’exprime en ces termes : « Pour me différencier des autres marques, j’ai imaginé une tablette avec des logiciels de gestion, des suites d’applications spécifiques adaptées à différents âges et aux utilisateurs ouest-africains », explique-t-il avant d’annoncer l’inauguration de la première chaîne de production Btech à Cotonou dès 2018.

L’impact de la technologie sur le développement du Bénin 

Éric envisage à travers ses initiatives technologiques de contribuer à réduire la pauvreté au Bénin. Selon lui, le numérique est l’avenir ; si le gouvernement mène une véritable politique sur le numérique en faisant appel aux acteurs de ce domaine, cela pourra vraiment permettre l’émergence de « nouveaux » métiers et d’énormes opportunités qui favoriseront une réelle économie numérique au Bénin. Selon lui, c’est une réelle opportunité que le numérique offre à l’Afrique et qu’il ne faut pas laisser passer.

Le prix Kova

La stratégie d’Éric pour accompagner la jeunesse entreprenante dans le secteur du numérique est énorme. En dehors des stages de formation dispensés à des centaines de jeunes dans le domaine de l’entrepreneuriat et du numérique, il a lancé le prix Kova. Un prix qui récompense l’excellence, les meilleurs apprenants dans les centres d’apprentissage (écoles, cours secondaires, lycées techniques et universités).

Christian GUEHI

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

887total visits,1visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *