Akinwumi A. Adesina (président de la BAD)/ Un excellent visionnaire qui porte l’Afrique vers le haut

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Akinwumi Ayodeji Adesina est le huitième président élu du groupe de la Banque africaine de développement. Il a été élu au poste le 28 mai 2015 par le conseil des gouverneurs de la banque lors de ses réunions annuelles à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Il a pris ses fonctions au siège social de la banque à Abidjan le 1er septembre 2015. Depuis sa prise de fonction, beaucoup de solutions pour le développement de l’Afrique ont été mises en œuvre. Afrique 21 vous invite à découvrir la personnalité de ce grand homme au service du développement africain.


Akinwumi Adesina est un excellent économiste distingué en développement et expert en développement agricole avec 25 ans d’expérience internationale. Il est le premier Nigerian à servir de président de la BAD. Il a travaillé et vécu en Afrique, a travaillé dans quinze pays africains, traversant l’Afrique de l’Ouest, de l’Est et de l’Afrique australe. En Côte d’Ivoire, il a supervisé dix thèses de doctorat en économie agricole et de développement à l’université d’Abidjan et au Centre ivoirien de recherches économiques et sociales (CIRES). Il est bilingue et parle couramment le français et anglais. Le docteur Adesina  fut gouverneur du Nigeria et membre du conseil d’administration du Fonds international pour le développement de l’agriculture (FIDA). Il est constamment consulté par les institutions mondiales de développement, y compris la Banque mondiale.

 

Ses fonctions
Le docteur Adesina a été ministre de l’Agriculture et du Développement rural du Nigeria de 2011 à 2015, période durant laquelle il a mis en place des réformes politiques audacieuses dans le secteur des engrais et a poursuivi des programmes novateurs d’investissement agricole pour élargir les opportunités pour le secteur privé. Il détient un master (1985) et un doctorat en économie agricole (1988) de l’université de Purdue, aux États-Unis, où il a remporté le prix de thèse exceptionnel pour cette année. Il a obtenu un baccalauréat en économie agricole (First Class Honors) à l’université d’Ife, Nigeria, en 1981.

Avant sa nomination en tant que ministre de l’Agriculture, il a été vice-président (politique et partenariats) de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) où il a dirigé plusieurs initiatives de politique énergétique et de financement novatrices qui ont contribué à plus de quatre milliards de dollars dans les engagements de financement bancaire envers le secteur agricole africain.

Akinwumi Adesina fut assistant-économiste principal de l’Institut international de recherche sur les cultures des zones tropicales semi-arides de 1988 à 1990. De 1990 à 1995, M. Adesina a été économiste principal pour l’Association de développement du riz en Afrique de l’Ouest. Il fut également économiste principal et coordonnateur des sciences sociales pour l’Institut international pour l’agriculture tropicale de 1995 à 1998.

En travaillant avec les chefs d’État et les ministres des Finances, les dirigeants de l’industrie bancaire commerciale et les gouverneurs des banques centrales dans plusieurs pays africains, M. Adesina a dirigé avec succès l’un des plus importants efforts mondiaux visant à tirer parti du financement bancaire national pour le secteur agricole. Écrivain prolifique, M. Adesina a écrit plus de 70 publications scolaires sur la politique, le développement agricole et les problèmes de développement en Afrique.

 

Ses empreintes
Réformateur audacieux, en tant que ministre, il a transformé le secteur agricole du Nigeria en quatre ans. Sous son régime, le Nigeria a mis fin à 40 ans de corruption dans le secteur des engrais en développant et en mettant en place un système de portefeuille électronique innovant. Au cours des quatre premières années de lancement, ce système de portefeuille électronique a atteint 14,5 millions d’agriculteurs, transformant radicalement leur vie.

Une firme croyante dans le secteur privé a mené la croissance, il a changé la perception de l’agriculture au Nigeria de celle de la subsistance à une entreprise commerciale viable, qui a réussi à attirer 5,6 milliards de dollars dans les engagements d’investissement du secteur privé. Il a également mené des initiatives de financement pour soutenir l’engagement des jeunes dans l’agriculture ainsi que dans les petites et moyennes entreprises (PME). En fin de compte, sous son leadership, la production alimentaire du Nigeria a augmenté de 21 millions de tonnes métriques, dépassant l’objectif de 20 millions de tonnes métriques fixé au début de son mandat.
L’efficacité de ses réformes

Créateur de partenariats stratégiques, efficaces et hautement efficace, M. Adesina a travaillé avec ténacité dans plusieurs secteurs de l’économie pour sortir des millions de personnes hors de la pauvreté. Avant de se joindre à AGRA, en 2008, il a été directeur associé et directeur régional pour le bureau de l’Afrique australe à la Fondation Rockefeller pendant plus d’une décennie. À la Fondation Rockefeller, il a lancé des programmes visant à développer les marchés pour les agriculteurs africains, la philanthropie pour les chefs d’entreprises africains et l’amélioration de l’accès à l’éducation. Il a également siégé au conseil technique du Forum pour les éducatrices africaines.

 

Ses distinctions

M. Adesina est un économiste mondialement respecté et a été président de l’Association africaine des agriculteurs. Le président de la BAD est aussi un grand homme de mérite. Il a reçu plusieurs prix dont le prix Outstanding Black Agricultural Economist de l’American Agricultural Economics Association. Érudit africaniste distingué à l’université Cornell, des États-Unis. En 2007, M. Adesina a reçu le prestigieux prix Yara à Oslo, en Norvège, pour son leadership dans des approches novatrices pour améliorer l’accès aux intrants agricoles pour les agriculteurs africains.

Il a reçu le Distinguished Alumni Award de l’université de Purdue aux USA en 2008, le Distinguished Alumni Award en 2009 et le Grand Commandant de Great Ife en 2013, tous deux de l’université Obafemi Awolowo. Il a reçu le Borlaug. En 2010, il a reçu le prix ​​CAST par le Conseil des sciences et technologies agricoles, aux États-Unis, pour son leadership mondial en matière de science et de technologie agricoles. En 2010, le docteur Adesina a été nommé par le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki Moon, avec pour objectif le développement du millénaire des Nations unies.

En 2012, il a eu l’honneur d’être nommé commandeur de l’Ordre du Niger, pour son service remarquable à son pays. En 2013, Akinwumi Adesina a remporté le prix Forbes Africa de la personnalité de l’année pour ses audacieuses réformes au Nigeria dans le secteur agricole, qui a permis plus de huit millions d’agriculteurs du Nigeria pour embrasser l’agriculture en tant qu’entreprise. L’influent magazine l’a sélectionné comme le serviteur public de l’année 2013, pour ses réformes politiques audacieuses.

Son ambition

L’ambition de M. Adesina est de débloquer des richesses pour les économies africaines en mettant fin à la pauvreté, à la faim et à la malnutrition. Être le grand artisan de l’émergence de millions de pauvres en Afrique, en particulier les femmes et les jeunes, dans la classe moyenne émergente d’Afrique.

 

Christian GUEHI

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

620total visits,3visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *