Industrie touristique en Côte d’Ivoire / Une recette d’environ 419 milliards de francs CFA

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Les recettes directes générées par le tourisme en Côte d’Ivoire sont estimées à environ 419 milliards de francs CFA à ce jour. Selon l’Hospitality Report 2017, la Côte d’Ivoire a repris sa position de pôle attractif en Afrique subsaharienne en atteignant la barre de 1 million de voyageurs internationaux en 2015. Dès lors, le secteur du tourisme contribue directement aujourd’hui à 4,8 % du PIB. Afrique 21, à travers ce dossier, vous invite dans l’univers du tourisme en Côte d’Ivoire.


La Côte d’Ivoire est la première puissance économique de l’Afrique de l’Ouest avec un taux de croissance économique estimé à environ 9 % en 2016. Après une crise sans précédent, l’économie ivoirienne retrouve sa stabilité avec une forte reprise depuis trois ans, et notamment avec un taux de croissance de la production industrielle estimé à 8,5 % au cours de l’année 2016. Avec plus de 35 % de la production mondiale, la Côte d’Ivoire est toujours le premier producteur de cacao au monde.

Les chiffres satisfaisants du tourisme en Côte d’Ivoire

Depuis 2014, le secteur du tourisme et du voyage constitue 4,8 % du PIB ivoirien. Cette contribution devrait connaître une hausse d’environ 5,6 % par an en moyenne jusqu’en 2026.

Les recettes directes générées par le secteur du tourisme et du voyage sont estimées à environ 419 milliards de francs CFA (638 millions d’euros) en 2015, avec 44,4 % d’apport du tourisme de loisirs et 55,6 % du tourisme d’affaires. Ces chiffres devraient enregistrer une hausse d’un peu plus de 4,8 % pour atteindre environ 439 milliards de francs CFA (669 millions d’euros) en 2016.

En mars 2017 dernier, un rapport baptisé « Hospitality Report » a confirmé officiellement ses chiffres importants du tourisme et de l’hôtellerie en Côte d’Ivoire, tout en tenant compte de l’apport des TIC dans le développement de ce secteur, les innovations en cours. Selon l’Hospitality Report 2017, la Côte d’Ivoire a repris sa position de pôle attractif en Afrique subsaharienne en atteignant la barre de 1 million de voyageurs internationaux en 2015.

L’aéroport international Félix-Houphouët-Boigny d’Abidjan a accueilli plus de 1,829 million de passagers au cours de l’année 2016, soit une hausse de 11 % de son trafic. Ce qui est énorme dans la mesure où le secteur du tourisme contribue directement aujourd’hui à 4,8 % du PIB.  Les recettes directes générées par le tourisme sont estimées à environ 419 milliards de francs CFA.

Ce nombre (1 million) de voyageurs internationaux, en 2015, en Côte d’Ivoire, a créé de la mouvance dans les complexes hôteliers. À ce jour, en mai 2017, afin de contenir cette importante vague de voyageurs qui arrive en Côte d’Ivoire, les grandes chaînes hôtelières ont pris d’assaut la capitale économique ivoirienne. Le nombre d’hôtels est passé de 1 770 en 2012 à 2 043 en 2015.  Cette dynamique est également soutenue par l’État de Côte d’Ivoire par l’injection de capitaux dans le secteur. Entre 2012 et 2015, ce sont plus de 140 milliards de FCFA qui ont été injectés par l’État ivoirien.

Le secteur représente environ 101 000 emplois directs en 2015, soit 1,9 % de l’emploi total. L’année 2016 a enregistré une baisse de 0,9 %, notamment due au terrorisme qui a occasionné une baisse de l’activité touristique. La tendance devrait s’inverser et connaître une hausse de 2,6 % par an dès 2017, et ce, jusqu’en 2026, avec la création d’environ 129 000 emplois directs.

 

Concernant les TIC dans le tourisme

On assiste à plus de 7 500 000 d’abonnés à Internet, soit 31,25 % de la population. Ce qui est énorme financièrement pour l’économie touristique.

 

Christian GUEHI

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

806total visits,2visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *