CGECI ACADEMY 2017 : « Il faut faire des entreprises locales des championnes »


Warning: Packets out of order. Expected 1 received 0. Packet size=30 in /htdocs/wp-includes/wp-db.php on line 1924

Warning: mysqli_query(): MySQL server has gone away in /htdocs/wp-includes/wp-db.php on line 1924

Warning: mysqli_query(): Error reading result set's header in /htdocs/wp-includes/wp-db.php on line 1924
Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

La Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire(CGECI) est toujours aussi ambitieuse. Cette année c’est un programme encore plus riche et des panélistes venus des quatre coins du monde.


L’édition 2017 démarre avec une vision de titan. La question à laquelle il faut répondre pendant ces 2jours c’est : comment permettre à l’entreprise locale de soutenir durablement l’économie ? D’où le thème de général  « devenir un champion national ». C’est le premier ministre, ministre du Budget et du Portefeuille de l’État,  Sem Amadou Gon Coulibaly qui ouvre la cérémonie. Avec lui  quelques membres du gouvernement. Cette année c’est la Guinée qui est l’invité d’honneur. Le pays est représentée par le ministre guinéen de l’Industrie, des PME et de la Promotion du secteur privé M Aboubacar Barry et le patronat guinéen avec à sa tête son président M. Ansoumane Kaba. Mais on note aussi participation du Mouvement des entreprises françaises (Medef), et HEC Paris, partenaire officiel de l’évènement.

Le premier ministre, Sem Amadou Gon, lors de son speech, a tenu à réaffirmer tout l’engagement du gouvernement ivoirien à mettre en œuvre la politique nationale orientée vers le savoir-faire des jeunes ivoiriens en matière d’innovation. Il a d’ailleurs insisté sur les conventions entre le patronat et son ministère pour faciliter la création d’entreprise en Côte d’Ivoire..

Toute cette attention a permis à la Côte d’Ivoire d’intégrer les économies attractives du continent, comme le justifie le taux d’investissement qui est passé de 8,9 % en 2011 à 20,5 % en 2016, avec une projection de 24 % pour 2020.

Le gouvernement pour appuyer les entreprises, a pris, l’an dernier, un décret permettant de piloter un tout nouveau programme dénommé Phoenix. Ce programme prévoit un soutien aux entreprises existantes et celle en voie de création, d’un montant de 86 milliards de FCFA.

Le président de la  CGECI,  M Jean Marie Ackah, a quant à lui, donné les couleurs de cette édition en mettant l’accent sur certains éléments  entre autre le concours Business Plan Compétition, et un autre programme destiné à mettre en compétition les Chefs d’entreprises.

« En Côte d’Ivoire le diagnostic est sans appel, les champions nationaux sont quasi inexistants » ajoute-t-il lors de son adresse à l’assemblée. Selon lui, tout pays qui aspire au développement doit booster ses richesses en s’appuyant tout d’abord sur les entreprises locales. Cela passe par l’encouragement à l’entreprenariat des jeunes et par le financement des entreprises déjà existantes ou encore en projet. C’est pourquoi, il fait savoir que le temps est favorable pour partager cette réflexion. Pour justifier les dire du président du patronat, un film présentant des cas concrets de succès nationaux au Nigéria, en Ethiopie et au Sénégal grâce au soutien de l’Etat, a été projeté.

 

AHMED SILUE

 

credit photo : Facebook CGECI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *