Les 4 x 4 Kantanka, made in Africa

Facebook 2 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Le rêve de « l’apôtre » Kwadwo Safo Kantanka, comme le surnomment les Ghanéens, est en train de devenir réalité : fabriquer en Afrique une voiture entièrement conçue localement, en l’occurrence au Ghana. Les premiers 4 x 4 de la marque sillonnent les routes et les pistes du pays depuis le début de l’année et, vu leur positionnement (à partir de 16 000 €), on peut penser qu’elles feront rapidement des émules.

C’est à Gomoa Mpota, à une soixantaine de kilomètres d’Accra, que sont assemblées les voitures à l’étoile à cinq branches – clin d’œil appuyé au symbole national. Les ateliers de 2 500 m2 raisonnent de l’activité des 250 employés qui réceptionnent les pièces et montent les véhicules. Au rythme de dix véhicules pas jour, il ne s’agit pas d’une cadence infernale, mais le responsable du projet, Kwado Safo Junior, qui n’est autre que le fils du fondateur, estime que le groupe paternel a les moyens de ses ambitions et a choisi délibérément de bâtir sa réussite dans le temps. Il faut mentionner que l’apôtre en question est un pasteur à succès qui possède 137 églises et de nombreuses entreprises dans des domaines aussi variés que la construction, les transports ou l’agro-industrie, dont les revenus lui permettent de financer ses inventions. Kwadwo Safo ambitionne de valoriser les compétences locales, de l’ingénierie au design. Pour ce faire, il doit d’abord convaincre les Ghanéens eux-mêmes, dont le marché automobile est relativement restreint (10 000 véhicules par an), de lui faire confiance.

Conçue par les ingénieurs du groupe, faite pour être adaptée au marché africain, et notamment à l’état des routes et aux conditions climatiques (en utilisant, par exemple, de la fonte d’aluminium connue pour sa résistance aux hautes températures), habillée de cuir de Kumasi et de boiseries du pays, forte de ses commandes en akan et anglais, le Kantanka a pourtant tout pour séduire la classe aisée ghanéenne. À ce jour trois modèles 4 x 4 sont sur le marché, deux SUV au gabarit impressionnant et un pick-up robuste. Il est prévu de produire des berlines d’ici peu. Proposées à des prix allant de 17 000 à 35 000 €, ces voitures risquent fort de faire rapidement parler d’elles. Sur les routes nationales mais, parions-le, sans doute rapidement hors du Ghana.

Facebook 2 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

112total visits,1visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *